Vous trouverez votre bonheur sur l'île de Rab

Vous trouverez votre bonheur sur l'île de Rab

L'île de Rab, l'une des sept perles du golf du Kvarner est une destination incontournable pour les plaisanciers se rendant au nord de l'Adriatique. Rab était déjà appelée par les Romains « L'île heureuse » ou « Felix Arba » en latin, certainement en raison de ces beautés naturelles et de ses infrastructures. Elle mérite aujourd'hui encore plus son épithète « d'île heureuse » en raison de la plénitude régnant sur cette île magique, au climat paisible sur laquelle vous trouverez à coup sûr votre bonheur. 

 

L'île et particulièrement la ville de Rab disposent de véritables trésors architecturaux et de nombreuses légendes qui transporteront chaque visiteur dans les tumultes du passé de l'île, comme ne peut l'offrir qu'une machine à remonter le temps. L’île de Rab et ses sympathiques habitants perpétuent avec imagination leurs traditions en attractions touristiques dont les plus emblématiques sont la féria de Rab (« Rapska fjera ») et les jeux de chevaliers de Rab (« Rapske viteške igre »), qui inciteront les plaisanciers à venir faire le détour et les découvrir.

 

Sur le plan gastronomique, Rab saura satisfaire les bouches les plus délicates et les gourmets, particulièrement si vous découvrez l'île durant les journées dédiées aux asperges, à la viande d'agneau et autres produits du cru surtout durant le festival de Kanata qui marque la fin de la saison touristique. Les nombreuses manifestations et histoires légendaires qui y sont racontées ne sont que l'une des facettes de l'offre touristique présente sur cette île que vous découvrirez de toute part durant votre navigation. 

 

Ce joyau du nord de l'Adriatique dispose de divers visages, avec une côte orientale inaccessible et dépourvue de végétations, tournée vers la montagne d'où proviennent les vents de la Bura. De l'autre bord se situe le canal de Barbatski qui offre à ses visiteurs un tout autre paysage, en forme de lac. En raison du trafic important y régnant et de sa couleur sombre, ce canal ne sera pas la partie sur laquelle le visiteur s'attardera contrairement à la ville de Rab située à proximité avec sa crique de Sainte-Euphémie.

Ivo Biočina

La cité médiévale de Rab, avec ses quatre hauts clochers fièrement édifiés rappellent les plus beaux des voiliers que les plaisanciers rêvent de barrer et venir découvrir.

Du sable fin aux côtes rocheuses

Le plus sûr sera de s'ancrer au port de plaisance de la marina ACI de Rab puis de partir explorer la vielle ville, le parc centenaire de Komrčar ou encore la crique voisine de Sainte-Euphémie, qui en plus d'offrir aux plaisanciers la plus belle vue sur la ville leur garantira un abri des vents capricieux.

 

À l'Ouest de la ville de Rab se situe la presqu'île de Kalifront, dont la plupart des criques se composent de galets venant s'enfoncer dans une mer turquoise.

Toute la presqu'île est recouverte d'une végétation luxuriante, composée d'une pinède elle-même coiffée d'une forêt de conifères qui rappellera à elle seule aux visiteurs qu'ils se trouvent bien à Rab et non sur une île du sud de la Dalmatie.

Kalifront avec ses sept petites et grandes criques ressemblent à un collier vert émeraude composé d'un assortiment de perles si harmonieuses qu'il ne sera pas facile de décider où jeter l'ancre.   

 

Toutefois, il convient de rappeler que ces criques ne protègent pas des vents du sud, alors qu'elles permettront aux plaisanciers de dormir tranquille par vent du premier et quatrième quadrant. La crique de Gožinka est décorée d'une vingtaine de maisons et tavernes familiales, les criques inhabitées de Čifnata et Kristofor se caractérisant par leur couleur turquoise.

Entre ses deux dernières criques -et c'est certainement la plus belle sur l'île- on recommandera la crique de Kristofor aux âmes solitaires et que l'on reconnaitra par la lumière de son phare à son entrée. Les meilleurs abris de cette presqu'île se situent sur la crique de Sainte Mara, ce qui est confirmée par les vestiges des ports d'amarrage de pierre façonnés par les anciens voiliers attendant que les vents faiblissent près des portes de Senj.

 

La partie nord-Ouest de l'île est un paradis pour les petits mais aussi pour les plus grands, amoureux du sable, dont la presqu'île qui sépare Kamporska de Supetarska draga est la plus échancrée et attractive.

Les îlots et lagunes turquoises sont seulement un avant-goût de la variété des beautés de cette partie de l'île de Rab.

Il est recommandé aux plaisanciers qui visiteront cette partie d'être prudent par vent nord et nord-Ouest. Ils pourront retrouver le second port de plaisance ou marina ACI de Rab -celle de Supetarska draga- qui jouit d'une ambiance familiale et traditionnelle de pêcheur et qui symbolise pour beaucoup un lieu de refuge face au vent de la bura.

Aleksandar Gospić

Nous terminerons par le sable fin, mais aussi par les hauts fonds caractéristiques de la côte nord de la presqu'île de Lopar et de la crique de Crnika. Cette dernière est connue sous le nom de Rajska ou Paradisiaque.

Il s'agit en effet de la plus longue plage de sable de toute l'île de Rab et de la plus visitée. Elle a été façonnée par les vagues de l'Est et du nord-Est, et par ces vents il faudra que le plaisancier recherche son bonheur à l'abri de l'une des nombreuses autres criques de l'île de Rab ou l'île aux multiples visages.