Komiža – un port féerique à la longue tradition nautique

Komiža – un port féerique à la longue tradition nautique

Un paradis géologique

L’archipel de Vis, qui s’étend entre les îles de Vis, Biševo, Palagruža, Sv. Andrija, Brusnik et Jabuka est membre du réseau international de parcs géologiques de l’UNESCO compte tenu de sa dimension géologique. Cet archipel revêt également une très grande importance pour les plaisanciers, la zone la plus fréquentée étant celle qui s’étend entre la ville de Komiža sur l’île de Vis et l’île de Biševo.

 

Komiža constitue un microcosme enchanteur qui attire simultanément les plaisanciers tout en conservant son identité locale. Au fond de la profonde baie, en contrebas des falaises abruptes, se situe un lieu féérique décorée de petites maisons de pierre et de bateaux de pêcheurs. Il s’agit du plus ancien village de pêcheurs de l’Adriatique, qui constitue également la destination privilégiée des plaisanciers étrangers et locaux, qui pourront trouver refuge en jetant l’ancre dans la partie intérieure de la digue.

Ivo Pervan

Devant la plage municipale et la digue, un grand nombre de bouées ont été attachées ; cependant, comme seul le large s’étend devant Komiža, les plaisanciers s’étant attachés à ses dernières devront s’attendre à ce que leur embarcation tangue légèrement même par temps de bonace.

Le matin, lorsqu’il est fait frais et le soleil ne laisse entrevoir que la pointe de son nez au-dessus des collines environnantes, il est particulièrement agréable de visiter le marché et la poissonnerie locaux et de se promener dans les ruelles de Komiža. Il s’agit de l’occasion idéale pour ressentir le pouls de la population locale.

 

L’après-midi, Komiža, qui est complètement orientée vers l’ouest, est grillée par le Soleil, ce qui constitue le temps idéal pour se rafraichir dans la mer. Avant la tombée de la nuit, nous vous conseillons de visiter les principaux symboles de Komiža, reflétant le mode de vie de sa population, des temps passés jusqu’à aujourd’hui – l’imposante église de Saint Nicolas située sur une colline, l’église de Notre-Dame des Pirates située sur la plage municipale ainsi que le musée de la pêche ouvert dans une tour vénitienne.

Ivo Pervan

La goélette « falkuša », un bateau traditionnel qui naviguait 40 nm jusqu’à l’île de Palagruža, symbole qui a fait la gloire de Komiža, peut être contemplée dans le musée susmentionnée ou dans son cadre naturel – le port de Komiža.

Du point de vue gastronomique, Komiža propose une riche offre, parmi laquelle se distinguent les plats préparés à base de langoustes. Les excursions à thèmes proposées par les agences locales sont diversifiées – des excursions sur la route des vins, des visites gastronomiques, militaires, des visites de grottes terrestres ou marines, des excursions de plongée, des randonnées en vélos, en kayaks ou en parapentes…