Île de Šolta - L’empire de la nature à proximité de Split

Île de Šolta - L’empire de la nature à proximité de Split

L’île aux deux visages

L’île de Šolta se situe à proximité de Split et Trogir et constitue la destination privilégiée des plaisanciers qui débutent ou terminent leur croisière dans l’une de ses baies. Cependant, Šolta est bien plus qu’une charmante étape sur la route des plaisanciers à proximité de Split, il s’agit de l’île des légendes illyriennes, des étangs antiques, de la poésie médiévale, à la riche tradition maritime et dont l’œnologie et les spécialités méditerranéennes sont de plus en plus populaires.

Mario Paparela / TZ Šolta

À leur plus grand bonheur, les visiteurs de Šolta pourront encore ressentir l’esprit du passé, en se reposant dans l’une de ses baies, les petits hameaux situés le long de la mer ou en visitant les localités situées à l’intérieur de l’île. En effet, compte tenu du contexte historique, les villages situés à l’intérieur de l’île ont longtemps constituaient des lieux d’habitation privilégiés, leurs ports se transformant progressivement en localités insulaires pour devenir aujourd’hui de petits et charmants centres nautiques.

Ainsi, Šolta compte huit localités, Gornje Selo, Srednje Selo et Donje Selo, puis Grohote, le centre administratif situé à l’intérieur de l’île – ainsi que leurs ports Rogač, Nečujam, Stomorska et Maslinica. Ces quatre ports sont tous orientés vers le continent et accueillent aujourd’hui les événements de l’île pendant l’été. Pour être plus précis, les huit localités se situent le long de l’unique route de l’île dessinant des méandres d’est en ouest et s’étendant sur seulement quatorze kilomètres.

Petar Jurica / Hotel Martinis Marchi

Les centres urbains

La baie de Šešula, située à l’extrême ouest de l’île, dissimule un ancien village de pêcheurs, Maslinica, aujourd’hui réputé comme étant la plus belle marina de Croatie. La marina se trouve en contrebas du château de Martinis Marchi, dans la partie sud de la baie, que la famille Alberti a construit en 1708, et qui a été restauré en hôtel moderne à la marina de luxe proposant des attaches pour 40 bateaux. Grâce à la marina, une offre à l’attention des plaisanciers qui pourront déguster les succulentes spécialités méditerranéennes de charmants restaurants, s’est ici développée.

Jure Ravlić / TZ Šolta

Situé dans la partie nord de l’île, Rogač constitue le principal port de Šolta, proposant un port d’embarquement pour les bateaux de ligne, mais aussi un vieux port qui s’étend de la station-service jusqu’à l’extrémité de la baie, qui constitue aujourd’hui un charmant point d’amarrage payant. Outre les attaches, les plaisanciers visitent également fréquemment Rogač pour s’approvisionner en carburant étant donné que les temps d’attente sont dix fois moins longs qu’à Split.

À environ un demi-mile marin de Rogač, en direction du sud-est, se dresse devant nous la baie la plus grande et la plus échancrée de Šolta, Nečujam. À Piškera, une des criques les mieux dissimulées de Nečujam, l’empereur Dioclétien avait un étang, ce dont témoigne le mur sous-marin situé au niveau de l’entrée dans la baie, à une profondeur de seulement un mètre, que vous pourrez facilement contourner en plongeant en l’apnée. Nečujam a également inspiré le père de la littérature croate, Marko Marulić, qui y a passé beaucoup de temps et y a créé ses chefs d’œuvres inspirés par le calme et l’harmonie de ce lieu.

 

À deux milles marins de Nečujam se situe la fameuse localité de Stomorska, un port relativement petit abritant de nombreuses maisons de pierre situées le long du littoral. Le développement du tourisme nautique à Šolta a débuté précisément dans cette localité la plus ancienne de l’île. Les habitants de Stomorska étaient réputés depuis la nuit des temps pour leur flotte imposante de voiliers en bois, utilisés pendant des années pour le transport du vin, de l’huile, des figues et du bois.

Mario Jelavić

Au début des années soixante-dix du siècle dernier, les armateurs de Stomorska ont entrepris de reconstruire les voiliers en bois et créé des bateaux équipés pour des croisières touristiques dans toute l’Adriatique. Aujourd’hui, Stomorska est un centre nautique attractif de l’île, proposant d’excellents restaurants, en plus de l’offre nautique du port avec 25 attaches pour les voiliers et deux attaches pour les méga-yachts.

Si vous décidez de vous rendre dans l’intérieur de l’île depuis votre attache dans l’un des ports de l’île, gardez à l’esprit que c’est une dimension spatio-temporelle complètement différente qui vous attend, le temps s’étant tout simplement arrêté à l’intérieur de Šolta. Plusieurs vignes ont été cultivées à l’initiative de jeunes viticulteurs participant au projet de revitalisation de la sorte autochtone de Šolta, le dobričić. L’île compte de nombreuses oliveraies, l’oléiculture étant actuellement la branche économique la plus développée de l’île.

 

Au plus grand bonheur des touristes, l’apiculture se développe également de sorte que vous pourrez déguster un excellent miel durant votre visite de l’arrière-pays de Šolta. Depuis Grohote en direction de l’ouest, se dressent Srednje Selo et Donje Selo, des localités conservées quasiment dans leur forme originelle, abritant des petites maisons de pierre et une église au centre d’une petite place. C’est précisément cette combinaison d’histoire et de modernité qui fait de Šolta un lieu séduisant devenant aujourd’hui une destination de nautisme de plus en plus attractive.

Mario Paparela / TZ Šolta

L’empire de la nature

Au Sud, dans la partie de l’île orientée vers le large, se situent plusieurs baies « sauvages » au sein desquelles la civilisation n’a pas encore laissé son empreinte, grâce au terrain difficilement accessible pour les visiteurs qui ne font pas le trajet par la mer. Les pirates des temps modernes « attaquent » aujourd’hui depuis le continent de sorte que les plaisanciers sont protégés des « attaques de la civilisation » dans les baies du Sud de Šolta.

En naviguant à travers Splitska vrata, nous atteignons la partie Sud de l’île, appelée Izvanje par les habitants de Šolta. La première baie s’appelle Livka. Il s’agit d’un site hydro-archéologique et d’une destination de plongée séduisante, mais également d’une baie où il fait bon jeter l’ancre sous les vents en provenance du IVe et I e quadrant. À proximité, en direction de l’ouest, se situe la profonde et magnifique baie de Stračinska, avec de magnifiques plages et quelques maisons de pêcheurs et villas.

 

En continuant de naviguer vers le nord-ouest, nous atteignons, le long de grands plateaux verticaux qui plongent brusquement dans la mer, deux baies magnifiques et retirées, Grabova et Senjska. Les deux baies abritent plusieurs maisons et de magnifiques plages. Selon la légende, la cour de la reine illyrienne Teuta se situait au-dessus de la baie Senjska.

 

Elles sont suivies de deux petites baies, Lučica et Jorja, au sein desquelles vous trouverez des bouées d’amarrage, puis de la baie la plus réputée du sud de Šolta, Tatinja. Elle se divise en trois embranchements, chacun d’entre eux accueillant plusieurs maisons et des moles auxquels sont attachés des bateaux de pêche. Plus loin en direction du nord-ouest, se situent plusieurs petites baies, dont la plus belle et la mieux protégée est celle de Zaglav.

 

Hormis les plus grandes baies de la côte sud de Šolta, vous pourrez trouver plusieurs baies se prêtant à l’amarrage de petits bateaux par beau temps, dans un environnement isolé, comme Poganica. Cependant, pour y parvenir vous devrez maitriser le nœud de pêcheur quadruple sur les roches, si bien que nous ne vous recommandons pas de dormir dans ces petites baies si vous n’êtes pas un adepte de la discipline.

Derrière Marinča rat, dans la partie occidentale de l’île, une vue magnifique s’étend sur un ensemble d’îlots ornant la côte occidentale de Šolta, devant la baie nautique la plus connue de l’île, Šešula, une crique profonde et dissimulée. Elle accueille deux restaurants avec attaches gratuites réservés aux clients. Le four à chaux le plus ancien de l’île se trouve également ici – en effet, la chaux était brulée à Šolta à l’époque à laquelle l’empereur Dioclétien fit construire son palais, Šolta étant considérée comme ayant bâti Split.