L’île de Šipan – le prince des Élaphites

L’île de Šipan – le prince des Élaphites

L’île de Šipan constitue la plus grande île des Élaphites et joue un rôle très important dans les itinéraires nautiques. Il s’agit de l’oasis insulaire la plus proche, où vous pourrez passer la nuit à proximité directe de Dubrovnik, tout en profitant d’une atmosphère insulaire paisible isolée de la civilisation.

 

En outre, Šipan ainsi que Jakljan, située à proximité, forment la zone de Boka falsa, une baie profonde bordée par le continent, la partie orientale de Pelješac et les îles mentionnées. Dans cet environnement de lac, les plaisanciers sont toujours à la recherche d’un bon point d’ancrage.

 

Šipan a conservé son cachet historique, comme si le temps s’y était arrêté, seules les quelques maisons de vacances rénovées laissant entrevoir que nous sommes bien au XXIe siècle. L’île abrite deux points d’ancrage, Suđurađ du côté est et Šipanska Luka à l’ouest de l’île, un bon point d’ancrage se situant également dans le passage d’Harpoti (les grands voiliers devront faire attention aux câbles électriques qui s’étendent le long du passage). Lorsque vous pénétrez à Šipanska Luka, un petit point d’amarrages pour les yachts se situe du côté nord, quelques bouées se situant en face.

 

Un port sûr, figurant dans le livre Guinness des records, où le temps s’est arrêté

Ici, vous pourrez déguster d’excellents plats et des spécialités autochtones locales qui font fait la gloire de Šipanska Luka au-delà des frontières européennes. Si vous pénétrez quelque peu à l’intérieur de l’île, vous tomberez sur des plaines fertiles et un « petit million » d’oliviers. En effet, Šipan figure dans le livre Guinness des records étant donné qu’elle compte le plus grand nombre d’olives au mètre carré, ce qui est le fruit de la tradition et des sources d’eau potable surgissant sur l’île. Ainsi, Šipan a été utilisée durant l’histoire comme plaine « de secours » de la République de Dubrovnik, les plaines fertiles qui s’étendent au cœur de l’île nous rappelant cette époque.

 

Šipan est également une île à la riche tradition sacrale, avec quarante-trois églises utilisées autrefois par les habitants pour trouver refuge durant les attaques de pirates. Aujourd’hui vous pourrez visiter les vieux palais, témoins des temps passés, qui retrouvent aujourd’hui leur ancienne splendeur, dont le plus connu est la maison de vacances de Vice Stjepović Skočibuha, dans la ville de Suđurađ. Dans cette ville, se situe un petit point d’attaches pour les plaisanciers dans la digue, le long du port d’embarquement des ferrys. Plus généralement, la baie constitue un bon point d’ancrage par temps de vents de l’ouest.

Les côtes sud de cette île sont abruptes et inaccessibles, alors que les côtes nord sont plus dociles mais se prêtent à l’ancrage seulement par beau temps car elles sont la plupart du temps exposés au vent.

Afin de ressentir l’esprit de cette petite île, vous devrez y passer un certain temps et vous adapter au rythme particulier de Šipan, en raison duquel, nous en sommes convaincus, vous reviendrez sur ses côtes.