La cueillette des mandarines

La cueillette des mandarines

Dans la vallée de la rivière de la Neretva, entre Ploče, Metković et Opuzen, s’étendent de vastes espaces recouverts de splendides vergers d’agrumes. En raison de la richesse et la fertilité exceptionnelles de ce sol, le delta de la rivière a été transformé en zone agricole souvent décrite comme la « Californie croate » à juste titre.

 

En effet, plus d’un million de plants de mandarines, qui commencent à mûrir début septembre déjà et dont les fruits inondent les marchés et boutiques croates, poussent dans la région de Neretva, sans parler des agrumes et cultures appartenant à la même famille, qui poussent dans les nombreuses plantations des valeureux habitants de la région de la Neretva. Les mandarines sont précisément devenues le symbole de la vallée de la Neretva et la source principale de revenus de ses habitants ; elles ont été introduites dans notre région durant la première partie du XXe siècle. Plus précisément, les plants de mandarine de la sorte Unshiju ont été introduits en Croatie en 1933 depuis le lointain Japon comme cadeau du consul japonais qui faisait du commerce avec le Royaume de Yougoslavie d’alors pour remplacer progressivement, en raison de sa fertilité, la vigne qui était cultivée jusqu’à cette date.

 

On considère que les mandariniers à eux seuls produisent chaque année jusqu’à 60 milles tonnes de fruits qui sont ensuite transportés à travers le pays pour fournir aux Croates et aux nombreux touristes leur dose de vitamine. Les cultivateurs croates se sont ensuite consacrés à la culture de différentes sortes de mandarines afin que la saison de la cueillette qui commence au début de l’automne s’étende jusqu’en décembre.

 

Ainsi, environ une dizaine de sortes principales sont cultivés dans la majorité des verges, de la « Ichimaru » la plus précoce, qui mûrit mi-septembre jusqu’à la sorte « Unshiu owari » qui vient clôturer la saison de la mandarine en décembre.

 

L’aspect attractif des plantations vertes abondantes de mandarines orange attirent doucement, mais sûrement, un nombre toujours croissant de touristes qui s’y rendent dans le cadre de voyages organisés depuis les comitats voisins afin de s’adonner à la cueillette de mandarines, d’acquérir des connaissances sur la culture elle-même et de repartir heureux avec des sacs remplis de ces fruits juteux qu’ils auront eux-mêmes cueillis.

 

La cueillette de mandarines constitue en outre une activité particulière étant donné qu’il n’est pas facile d’arracher les fruits arrondis de cet agrume de leur tige. Ils sont donc coupés en utilisant des ciseaux afin que les mandarines restent sur leur tige, fraîches et juteuses. La cueillette de la mandarine est justement devenue une activité touristique captivante dans cette région, ainsi qu’une excellente façon de promouvoir l’agriculture croate et les produits locaux.