Jure Grando – le plus ancien vampire d’Europe connu

Jure Grando – le plus ancien vampire d’Europe connu

L’arrière-pays de l’Istrie attire les passionnés de nature, d’excellente cuisine comme Son excellence – la truffe et les reines des vins d’Istrie – le malvoisie. Il est très facile de trouver tous ces délices dans la petite localité de Kringa, à 20 kilomètres des perles maritimes de Poreč, Vrsar et Rovinj. Un village istrien traditionnel, avec sa petite église, ses maisons de pierre, des murs de pierre romains et ses chaleureux habitants, dans lequel vous oublierez rapidement le monde extérieur et les jours de la semaine.

Julien Duval / TZ Central Istria

Cependant, il y a plusieurs siècles, personne à Kringa ne songeait aux plaisirs de la vie et au calme, le vampire le plus ancien d’Europe errant dans la ville pendant 16 ans. La légende du « hibou » (ou « štrigun » nom local pour désigner les vampires) se transmet de génération en génération à Kringa, et aurait même inspiré Byron, Le Fanu et Stoker pour écrire leurs histoires de vampire.

Vous avez peur de Vlad Tepeš ? Attendez d’entendre l’histoire du vampire d’Istrie de Jure Grando

Cette terrible histoire commence en 1656 en Istrie, lorsque fut enterré Jure Grando. Rapidement après son inhumation, les habitants commencèrent à apercevoir son fantôme errer dans le village avec un mouton mort sur une épaule et un chat noir sur l’autre. La nuit, placée sous le signe du sourire effrayant de Jure, glaçait le sang des habitants de Kringa. Il apparut au père Giorgio qui dit la messe sur sa tombe, la veuve de Grande racontant avec effroi que le défunt lui rendait souvent visite la nuit pour la maltraiter.

 

Le prêtre susmentionné fit rapidement une terrible découverte. L’homme à la porte duquel Jure Grando avait tapé il y a quelques jours mourut rapidement. Kringa devint alors un village maudit, notamment après que le père Giorgio et le conte Miho Radetić ne parvinrent pas à transpercer le cœur de la bête au moyen d’un pieux.

Julien Duval / TZ Central istria

C’est seulement lors d’une nuit de 1672 que neuf valeureux habitants de la ville armés de pieux, de croix et d’autres armes connus pour leur efficacité dans la lutte contre les vampires, décidèrent de mettre fin au règne sanglant de Jure. Ils tombèrent des nues en ouvrant sa tombe car le corps de Grando était conservé et son visage rougeâtre souriant.

Après avoir tenté en vain de lui transpercer le cœur et les intestins au moyen d’un pieux, Stipan Milašić, un des habitants, s’empara d’une hache pointue et coupa la tête de Jure. À cet instant, un cri effrayant retentit à travers le cimetière, le vampire d’Istrie se mettant alors à trembler et remuer comme s’il était vivant.

 

Les « chasseurs de vampire » avaient réussi. Kringa était libéré d’un grand mal, la paix et la sérénité régnant alors de nouveau sur le village. Si bien qu’aujourd’hui, seuls les délices d’Istrie sont l’objet de toutes les convoitises.