Via Dinarica | Bienvenus sur le site de l'Office National Croate de Tourisme

Via Dinarica

Via Dinarica – le lien avec la nature

Les plus hautes et plus intéressantes montagnes croates appartiennent aux Dinarides. Les Dinarides sont un système de jeunes montagnes qui s’enchaînent, formées par l’orogénèse alpine dans l’Europe du Sud-est. Ces montagnes sinueuses s’étendent de la Slovénie, à travers la Croatie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro et la Serbie, jusqu’au Kosovo et l’Albanie.

 

Via Dinarica est un chemin destiné aux randonneurs, cyclistes et autres visiteurs et touristes aux Dinarides. En même temps, c'est aussi une plateforme pour le développement et amélioration des conditions de vie et de travail des populations qui y vivent. La promotion de l'économie locale qui accompagne les activités en montagne et qui a pour but de présenter aux touristes l'offre en matière de gastronomie, hébergement et autres services, compte parmi les objectifs de base du projet.

 

Via Dinarica

Le chemin Via Dinarica se compose de trois directions de base (corridors) - trois itinéraires parallèles. La ligne bleue suit la côte adriatique, reliant ainsi la suite littorale des montagnes dinariques, la ligne blanche comprend les hauts Dinarides alors que la ligne verte relie les Dinarides intérieurs. En Croatie, la Via Dinarica englobe six parcs nationaux (Risnjak, Sjeverni Velebit – Velebit du nord, Paklenica, Plitvička jezera – Lacs de Plitvice, Krka, Mljet), quatre parcs naturels (Učka, Velebit, Vransko jezero – Lac Vransko, Biokovo) et deux réserves naturelles strictes (Bijele i Samarske stijene – Roches Blanches et Roches de Samar et Rožanski i Hajdučki kukovi – Sommets de Rožanski et Hajdučki à Velebit).

 

 

 

Via Dinarica

 

Via Dinarica – Ligne blanche

 

La Ligne blanche de la Via Dinarica offre aux visiteurs intéressés l'opportunité de découvrir en profondeur la diversité des valeurs naturelles des montagnes croates. A travers un itinéraire longeant les Dinarides, ce chemin relie les montagnes croates les plus attrayantes, les sommets et les panoramas, se servant de l'infrastructure des sentiers de montagne les plus populaires (Goranski planinarski put – sentier Goranski, Kapelski planinarski put – sentier Kapelski, Velebitski planinarski put – sentier Velebitski).

 

La Ligne blanche atteint son plus haut point au mont Dinara, le plus haut sommet de Croatie, celui qui a donné son nom aux Dinarides et au chemin Via Dinarica.

 

La Ligne blanche est recommandée aux randonneurs expérimentés et bien équipés. La meilleure période pour le parcours de la Ligne blanche est la période estivale puisque les sections de Gorski kotar, sommets de Velebit et Dinara sont recouverts de neige pendant la période hivernale, où la couverture neigeuse peut persister jusqu'à la fin du printemps.

 

 

Via Dinarica

 

Via Dinarica – Ligne bleue

 

La Ligne bleue offre l'opportunité de découvrir la côte adriatique croate. Une section de ce parcours relie les quatre îles croates pittoresques (Krk, Rab, Pag, Mljet), deux plus grandes presqu’îles (Istrie et Pelješac), mène à travers trois parcs nationaux (Paklenica, Krka, Mljet) et quatre parcs naturels (Učka, Velebit, Vransko jezero – Lac Vransko, Biokovo), descends dans les canyons des plus belles rivières de l'arrière-pays de la côte adriatique (Zrmanja, Cetina), traverse les plus longs ponts croates (pont de Krk, pont de Pag, pont de Šibenik), parcours les plaines karstiques et autres hauts lieux d'histoire de la Croatie.

 

Sur la Ligne bleue de la Via Dinarica, à l'exception du Parc naturel Biokovo, il n'ya pas de sentiers ou de passages difficiles, elle est idéale pour un parcours à vélo.

 

 

Via Dinarica

 

Via Dinarica – Ligne verte

 

La Ligne verte de la Via Dinarica offre une exceptionnelle possibilité de découvrir les intacts paysages verdoyants le long de la partie continentale des Dinarides. En Croatie, la Ligne verte relie les coins pittoresques de Gorski kotar et la région intéressante mais peu connue allant de la ville d'Ogulin jusqu'à Ličko Petrovo Selo. Le côté magique de la Ligne verte est accentué par les cours d'eau de montagne qui, dans leur voyage vers la Sava, créent d'attrayants canyons, nombreuses cascades et autres phénomènes hydrologiques.

 

Cette ligne relie aussi les deux plus grandes cascades croates – la cascade du ruisseau Curka à Zeleni vir et cascade Plitvice, aux lacs du même nom. Sur la Ligne verte, il n'y a pas de sentiers ou passages difficiles alors que le parcours permet la rencontre avec les très diverses et encore peu connues régions de montagne.

 

Alan Čaplar