La Méditerranée retrouvée
Chercher
 
Samobor – Ville de carnaval
Samobor, ville du nord-ouest de la Croatie située près de la frontière slovène et non loin de la métropole croate, Zagreb, cultive depuis près de deux siècles la tradition du carnaval. Le carnaval de Samobor, appelé « Fašnik », fait partie des plus anciennes et des plus grandes festivités carnavalesques croates, qui était au départ un festival moyen, et est devenu le signe distinctif de la ville et, à sa façon, un bien culturel. Il s’agit d’une manifestation touristique et divertissante visitée, ces dernières années, par environ 200 000 personnes.

Le Fašnik de Samobor, le carnaval le plus important et le plus vieux de la partie continentale du pays, est un lieu d’amusement, de joie, de satire et de critique sociale. Mais, c’est en même temps un lieu de purification et d’espoir puisqu’avec le feu du Fašnik, on nettoie tout ce qui a été mauvais en espérant que la nouvelle année soit meilleure et plus juste.

A cette époque de l’année, à Samobor, les gens se déguisent, mais la ville elle-même et ses rues, ses places et ses boutiques changent complètement d’aspect. Ces jours-là, cette ville, destination préférée des Zagrebois pour le week-end, est plus joyeuse car les jongleurs, les mimes, les clowns et les musiciens de rue règnent souverainement sur les rues de Samobor. A côté des ateliers, des concerts et des acrobaties de cirque, les plus jeunes ne sont pas oubliés et chaque samedi et chaque dimanche, dans le cadre du Fašnik des enfants, les rues de la ville se transforment en Promenade de pie (« Srakino šetalište»).

Cette année, du 26 janvier au 16 février se tiendra la 184ème édition du Fašnik. Celle-ci commencera, comme d’habitude, par la proclamation de la République libre du Fašnik et la remise officielle, par le maire, des clés de la ville au prince Fašnik qui va prendre le pouvoir, avec sa suite, pendant une vingtaine de jours.

Tout a commencé dans les années 1820. Les rares documents écrits de cette époque attestent que, dans les rues de la ville, alors petite, de Samobor, se tenaient les réjouissances du Fašnik, et qu’un bal masqué avait lieu sur la place municipale. Au musée de Samobor, est, par exemple, conservé le procès-verbal des réunions du conseil municipal de 1828, où l’on apprend que l’un des aubergistes locaux cherche à louer sa salle pour l’organisation du bal du Fašnik, rappelant qu’elle avait déjà été utilisée un an auparavant. Ceci est, en fait, le premier document écrit faisant référence au Fašnik de Samobor, qui nous renseigne que celui-ci avait déjà lieu en 1827.

Au début du vingtième siècle, le cérémonial du Fašnik a connu d’intéressants changements. C’est ainsi qu’en 1906, on instaure la fonction d’un prince carnaval bien vivant, qui, le mardi du carnaval, sur la scène, en présence du tribunal du carnaval, est condamné au bûcher. Bien entendu, le traditionnel mannequin carnaval, une poupée qui est brûlée à la fin des festivités, fait partie du carnaval depuis ses débuts et jusqu’à nos jours. Dans la région de Samobor, le mardi du carnaval, on prépare un repas de fête, le plus souvent de la dinde avec des mlinci (sorte de pâtes locales), abondamment arrosé de vin, et on sert des beignets comme dessert.

Le Fašnik a, depuis 1904, son organe de presse, le journal « Sraka ». Chaque année, en février, « Sraka » est un véritable baromètre des événements sociaux et un indicateur des mouvements politiques de son temps. De l’époque de la monarchie austro-hongroise jusqu’à la Croatie contemporaine, en passant par l’état yougoslave, le journal du Fašnik a toujours dépeint son époque et ses habitudes, se moquant des autorités avec ironie et humour.

La deuxième guerre mondiale a interrompu l’organisation du Fašnik de Samobor, qui n’a été réinstauré qu’en 1965.

La tradition du carnaval trouve ses racines dans la chrétienté. Au IXème siècle, à l’époque de Grégoire de Nin, a été promulguée une mesure ecclésiastique qui prévoyait un jeûne le lundi et le mardi précédant le « Mercredi propre » ou Mercredi des Cendres. Le dimanche qui précédait le Mercredi des Cendres était appelé en latin « dominica carnis privii » (dimanche sans viande), que le peuple nommait simplement « karneval », ce qui signifie littéralement « sans viande ». Vers le XVème siècle, le jeûne s’est transformé, dans les cercles les plus étendus, en des habitudes complètement opposées – une nourriture lourde, de l’amusement, des boissons, et des mascarades où tout était permis. C’est comme cela que sont nées les réjouissances carnavalesques ou carnaval (« poklade »).

Le mot « poklade » vient du mot « klasti » signifiant « se masquer », « se déguiser ». « Fašnik » vient, lui, de l’appellation du mardi du carnaval utilisée anciennement à Zagreb, « Fašenk ».

En-dehors du Fašnik, Samobor propose bien d’autres points d’intérêts, et est connu pour son artisanat. A proximité de la ville, se trouvent les montagnes du Samorborsko et du Žumberačko gorje qui offrent un grand nombre de richesses naturelles, des monuments culturels et religieux, des sites archéologiques, des chemins cyclistes et des sentiers pédestres ainsi que des refuges de montagne et des auberges et restaurants où profiter d’une gastronomie riche, basée sur de vieilles recettes, parmi lesquelles se distinguent l’agneau du Žumberak, la truite et le gibier.

Et pour finir, un conseil pour ceux qui visiteront Samobor – vous devez impérativement goûter les kremšnites de Samobor, sans doute les seuls mille-feuilles au monde qui se mangent encore chauds. Ce gâteau est devenu une tradition et l’un des signes distinctifs de cette charmante petite ville à une vingtaine de kilomètres du centre de Zagreb.

Office de tourisme de la région de Zagreb
www.tzzz.hr

Office de tourisme de la ville de Samobor
www.tz-samobor.hr

Fašnik de Samobor
www.samoborski-fasnik.com
 
 

Cookie policy

In order to provide you the best experience of our site, and to make the site work properly, this site saves on your computer a small amount of information (cookies). By using the site www.croatia.hr, you agree to the use of cookies. By blocking cookies, you can still browse the site, but some of its functionality will not be available to you.

What is a cookie?

A cookie is information stored on your computer by the website you visit. Cookies allow the website to display information that is tailored to your needs. They usually store your settings and preferences for the website, such as preferred language, e-mail address or password. Later, when you re-open the same website, the browser sends back cookies that belong to this site.

Also, they make it possible for us to measure the number of visitors and sources of traffic on our website, and as a result, we are able to improve the performance of our site.

All the information collected by the cookies, is accumulated and stays anonymous. This information allows us to monitor the effectiveness of the websites and is not shared with any other parties.

All this information can be saved only if you enable it - websites cannot get access to the information that you have not given them, and they cannot access other data on your computer.

Disabling cookies

By turning off cookies, you decide whether you want to allow the storage of cookies on your computer. Cookies settings can be controlled and configurated in your web browser. If you disable cookies, you will not be able to use some of the functionality on our website.

More about cookies can be found here:

HTTP cookie
Cookies