La Méditerranée retrouvée
Chercher
 
Les anciennes fortifications de la rivière Krka
La rivière Krka a, depuis toujours, eu un rôle historique significatif : de l’Antiquité quand elle représentait la ligne de séparation entre les tribus illyriennes de Liburna et Delmata, en passant par le Moyen-âge lorsque le noyau du premier état croate pris naissance dans cette région, jusqu’au début de la nouvelle ère comme un espace pour lequel se sont affrontés la République de Venise, la Monarchie des Habsbourg et l’Empire Ottoman.

Sur le large espace occupé par la rivière Krka, se trouvent une série de fortifications médiévales que les familles de la noblesse croate Šubić et Nelipić de la lignée des Svačić ont érigées à partir du XIIe siècle. La rivière Krka leur faisait office de séparation. La puissance de ces familles est démontrée par le fait que la République de Venise a directement conclu un traité avec eux. La famille Šubić possédait Bribir, Ostrovica, Čučevo (Trošenj), Rog, Uzdah-kula et Skradin que le ban Pavao Šubić a aidé à faire passer du statut de fortification (castrum) à celui de ville à part entière en 1304.

La famille Šubić a atteint sa plus grande puissance à l’époque du règne du ban Pavao quand ils ont pu étendre leur autorité sur toute la partie terrestre de la Croatie, la Dalmatie et la Bosnie.

Bribir

Elle se trouve à 14 kilomètres au nord-ouest de Skradin. Les découvertes archéologiques de ce territoire permettent de suivre une continuité, de la fin de l’âge de bronze, en passant par l’antiquité et le Moyen-âge, jusqu’à l’époque la plus récente. A l’époque du règne du ban Šubić furent construits l’église sv. Ivan (Saint Jean) et le monastère franciscain avec son église sv. Marija (Sainte Marie) où se trouve la dépouille du ban Šubić et de sa famille. Bribir avait un caractère stratégique au Moyen-âge puisqu’avec la fortification d’Ostrovica, elle contrôlait l’importante voie de circulation Knin-Zadar. Cette localité porte le signe d’espace protégé classé hors-catégorie à cause de ses nombreux niveaux archéologiques et historiques.

Ostrovica

Elle est mentionnée dès le XIIe siècle. La famille Šubić y a régné pendant deux siècles entiers, après quoi, en 1347, elle passe sous l’autorité du Royaume croate-hongrois, puis elle fut conquise par les Ottomans au XVIe siècle.

Uzdah - Kula

Il s’agit d’une forteresse que la famille Šubić a érigée en vue de contrôler la route qui reliait Skradin et son arrière-pays. Elle fut le gardien de leurs domaines jusqu’en 1512, quand elle fut conquise par les Ottomans qui s’en sont servi de prison.

Rog

Encore une autre ville-forteresse, connue aussi sous le nom de Rogovo qui se trouvait sur les terres du village Rupe, en face de la ville paléo croate de Kamičak et au-dessus de Roški slap (la cascade de Rog). Les traces de son existence sont quasiment invisibles mais elle est inscrite sur la carte du XVIe siècle de Mateo Pagan en tant qu’une des deux forteresses opposées en amont de l’îlot Visovac.

Čučevo (Trošenj)

Le site n’a pas donné lieu à des fouilles archéologiques et il n’existe pas d’informations sûres sur l’époque de sa construction. De nos jours, on peut en voir les restes bien conservés de tours rondes avec une partie des hautes murailles et les traces d’un unique bâtiment d’habitation. Elle s’élève juste au bord des gorges de la rivière Krka. Sur la rive opposée, se trouve la forteresse Nečven de la famille Nelipić avec laquelle elle était reliée par un pont suspendu détruit en 1649. Sur cette localité, on a aussi trouvé des objets datant des tous premiers âges (âge préhistorique, de bronze et époque romaine).

Skradin (Scardona)

Ville antique, érigée sur les rives de la rivière Krka, que les Croates restaurent et élèvent au rang de nouvelle ville sous le nom de Skradin au VIIe siècle. Skradin était liée aux mêmes princes que ceux de Bribir (les Šubić). Elle était le siège préféré du ban Pavao et de sa famille. Après la défaite de 1322, elle perd sa puissance politique et économique.

Sur la rive gauche de la rivière Krka, apparaît au XIIIe siècle une deuxième puissante famille, les Nelipić (de la lignée des Svačić) qui construisirent leur forteresse sur l’emplacement du plateau de Miljevci (en face de celle des Šubić) et le long de la rive droite de la rivière Čikola. La famille Nelipić possédait des forteresses sur les rives de Krka (Nečven, Bogočin, Kamičak), ainsi que les places fortes de Ključica et Gradina (actuellement Drniš) sur la rive droite de Čikola.

Gradina (Drniš)

Elle fut érigée au Moyen-âge sur les bords d’une plaine karstique fertile et au pied de la forteresse s’est développé une ville médiévale, ce qui nous prouve que Drniš existait en temps que ville à part entière avant même la conquête ottomane (en 1522).

Les trouvailles archéologiques de cette région remontent à la préhistoire, l’âge du fer tardif et le début du Moyen-âge.

Ključica

Ou bien ville de Ključ, fut érigée sur la paroi escarpée et accidentée de la rivière Čikola. C’était une ville très fortifiée et la construction d’une citadelle à cet endroit avait une signification stratégique et politique car, à partir de ce site, on pouvait régner sur toute la région. Les fouilles archéologiques n’y ont pas été suffisantes, mais l’on sait que c’est la famille des Nelipić qui l’a fondée dans la première moitié du XIVe siècle. Au début du XVIe siècle, la forteresse fut conquise par les Ottomans qui en ont été expulsés en 1648 et elle n’a plus été utilisée depuis ce temps là. Elle est la plus belle et la mieux conservée des forteresses mentionnées ici.

Kamičak (Ramica)

Elle se trouve sur la rive de la rivière Krka sur le territoire de Miljevci (Brištane). On peut y accéder seulement du côté sud et elle est très peu conservée. Elle doit sa célébrité au fait que le dernier roi croate, Petar Svačić, y est né.

Bogočin (Vilin grad « la Ville féérique »)

Forteresse érigée sur un rocher séparé en deux en-dessus d’un précipice (Bogatići-prominski). Son importance stratégique était dû au fait qu’elle permettait de contrôler la vallée de Carigradska et le passage qui était communément appelé Vilin-most (le pont de la fée). Il n’existe qu’une seule route au nord-est permettant d’y accéder, et pour y entrer, il fallait emprunter un pont suspendu. Il ne reste très peu d’informations historiques sur la forteresse. On la trouve inscrite sur la carte de Pagan (XVIe siècle). Un vieux cimetière se trouve aussi à proximité. Au début de la route menant vers la forteresse, on peut voir un tas de pierre surmonté d’une grande croix. Cette localité n’a pas donné lieu à des fouilles archéologiques.

Nečven

Elle est située à 5 kilomètres du village Oklaj. L’histoire de cette ville est très complexe. La famille Nelipić l’a fondée et plusieurs de leurs seigneurs y ont régné ; après leurs morts, les Ottomans l’ont conquise en 1522 et elle est restée entre leurs mains jusqu’en 1688. Après le départ des Ottomans, Nečven est abandonnée et détruite. En 1647, le chef des Uscoques, Stjepan Sorić a détruit le pont sur la rivière Krka qui reliait la forteresse avec la rive opposée où fut érigée par la famille Šubić la ville de Trošenj.

Office de tourisme de la région Šibenik-Knin
www.sibenikregion.hr

Ville de Skradin
www.skradin.hr

Ville de Drniš
www.drnis.hr
 
 

Cookie policy

In order to provide you the best experience of our site, and to make the site work properly, this site saves on your computer a small amount of information (cookies). By using the site www.croatia.hr, you agree to the use of cookies. By blocking cookies, you can still browse the site, but some of its functionality will not be available to you.

What is a cookie?

A cookie is information stored on your computer by the website you visit. Cookies allow the website to display information that is tailored to your needs. They usually store your settings and preferences for the website, such as preferred language, e-mail address or password. Later, when you re-open the same website, the browser sends back cookies that belong to this site.

Also, they make it possible for us to measure the number of visitors and sources of traffic on our website, and as a result, we are able to improve the performance of our site.

All the information collected by the cookies, is accumulated and stays anonymous. This information allows us to monitor the effectiveness of the websites and is not shared with any other parties.

All this information can be saved only if you enable it - websites cannot get access to the information that you have not given them, and they cannot access other data on your computer.

Disabling cookies

By turning off cookies, you decide whether you want to allow the storage of cookies on your computer. Cookies settings can be controlled and configurated in your web browser. If you disable cookies, you will not be able to use some of the functionality on our website.

More about cookies can be found here:

HTTP cookie
Cookies